Mon premier projet : Bruxelles - Athènes à vélo.

Le trajet a été réalisé entre août et novembre 2018. Tu es ici sur la page d'accueil du projet. Les articles sont dans la section Blog


Après avoir passé 18 ans de ma vie sur des bancs d'école, il est temps pour moi d'apprendre autrement et de découvrir le monde (du moins une petite partie du monde) sous un autre angle. Je décide donc de partir pendant plusieurs mois à vélo.

Qui suis-je ?

Je m'appelle Nicolas et j'ai 23 ans. Je viens d'être diplômé en juin 2018 en pédagogie des langues germaniques, ce qui fait de moi un futur prof d'Anglais et de Néerlandais dans le secondaire inférieur.

Le vélo est mon moyen de transport préféré et, sans vraiment en être conscient, une passion grandissante. Depuis 2015, je suis un cycliste quotidien à Bruxelles et suis ébahi par la liberté qu'offre la petite reine.

En plus de l'enseignement et du vélo, j'aime aussi la musique (c'est large, n'est-ce pas), les relations humaines, la création de vidéos et l'informatique. Je ne ferai cependant pas de vidéo conséquente pendant ce voyage car ça prend beaucoup de temps. J'espère, par contre, revenir avec de belles photos.

Je ne suis pas du genre à me poser des challenges audacieux. Je préfère les petits défis de la vie de tous les jours. C'est là que ce voyage est particulier: de mon point de vue, ça ne me ressemble pas tellement de partir à l'aventure comme ça, aussi loin et aussi longtemps. Et pourtant je sens que j'en ai besoin. Jour après jour, et après maintenant un mois et demi de voyage, je me sens de plus en plus à l'aise dans ce périple et je m'habitue à sortir régulièrement de ma zone de confort ce qui était aussi une des raisons de mon départ.

Le choix du vélo

C'est en 2015 que je découvre la liberté qu'offre le vélo. Te rappelles-tu ta première fois sur un vélo? Moi non. Mais je me rappelle ma deuxième première fois. Je voulais rentrer de soirée sans avoir à payer pour un taxi. Et, depuis, les choses ont bien évoluées. Je suis tombé amoureux de ce moyen de transport et l'utilise dès que l'occasion se présente. À Bruxelles, la plupart de mes trajets ne me prennent que 20 minutes. Et je m'apprête à en faire un de plusieurs mois...

Le vélo est aussi un moyen écologique de se déplacer. Il n'est que la prolongation de nos jambes, de notre corps. Il optimise nos efforts pour nous mener plus loin. Mais ce n'est pas lui qui nous pousse. Et c'est ce qui le rend très humain à mes yeux bien que plein de ferraille et de fine mécanique.

Je me suis essayé au voyage à vélo en 2016 lors d'une balade à vélo Bruxelles - Amsterdam - Bruxelles. Cette première fois m'a permis d'en apprendre beaucoup d'un point de vue pratique et m'a mis l'eau à la bouche pour une nouvelle expérience.

Le projet

Partir...

Mais encore?

Depuis ma première balade à vélo en 2016, l'envie de partir plus loin, avec ce même moyen de transport, grandit en moi. Mais j'ai décidé de me concentrer sur mes études en premier lieu pour ensuite m'offrir une telle liberté. Chaque chose en son temps.

Partir mi-août 2018 de Bruxelles pour me diriger d'abord vers la Grèce, descendre vers la Sicile, le Maghreb, remonter vers l'Espagne et le Portugal pour enfin traverser la France. C'est le projet qui m'anime, à l'heure où j'écris ces lignes.

Je prévois environ 7-8 mois pour boucler la boucle. Mais j'en aurai peut-être eu largement assez après le premier mois et je rentrerai alors plus tôt. Ou peut-être que le plaisir pris à rouler de pays en pays me donnera envie de prolonger mon voyage.

Je prendrai le temps dont j'aurai besoin pour découvrir ce qui s'offrira à moi.

L'itinéraire

Voici le trajet que je prévoyais de faire.

Et voici un apperçu de ce que j'ai parcouru pendant deux mois et demis.

Seul? À vélo... Pourquoi?

Je suis convaincu qu'il n'y a à la fois aucune raison et mille raisons pour partir.

Chacun peut y trouver son compte. Découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles cultures, de nouveaux mets. Prendre le temps de s'écouter, de ne rien faire, ou d'en faire trop, de s'émerveiller face à de petites choses ou face à des chefs d'œuvres de la nature. Partir à la rencontre de la différence, répondre à l'appel de l'inconnu, repousser ses limites. Ou bien simplement s'assurer qu'il n'y ait pas de meilleures frites qu'en Belgique.

Partir seul sera pour moi un moyen de m'offrir du calme et de faciliter les échanges avec le monde qui m'entoure.

Merci...

...à toutes les personnes qui croient en moi la veille d'un projet aussi conséquent.

Merci à mon oncle, Duarte, avec qui on a pris le temps d'apprêter le vélo qui me servira de moyen de transport durant les mois à venir.

Merci à mon frère, Benoît, pour tout le matériel utilisé lors de son voyage à vélo que j'ai pu lui emprunter... vélo inclus.

Merci à mon cousin, Timothée, avec qui j'ai pu échanger la veille de mon départ. Une source d'inspiration dont tu peux lire les récits ici.

Merci à toute ma famille.

Merci à mes amis.

Et merci à vous tous qui lisez ces lignes.

Les récits

Rendez-vous dans l'onglet "blog" pour plus de récits et d'écrits.