Je suis maintenant presque prêt. À quelques détails près...

Le matériel nécessaire est rassemblé. J'ai de la chance de bénéficier d'une grande partie du matériel utilisé par mon frère lors de son voyage. Le vélo est en ordre grâce au temps passé chez mon oncle Duarte.

C'est une période très particulière durant laquelle se mélangent en moi peur, excitation, curiosité, joie, énergie, fatigue et tristesse. Plus le moment approche, plus je réalise l'ampleur de la démarche.

Ce départ, c'est un désir profond de découverte, de nature, de rencontres et de calme. Mais c'est également un engagement avec moi-même à sortir de ma zone de confort. Car non, je ne suis pas à l'aise avec l'idée de quitter le bercail, mes proches, mes habitudes de vie et de me lancer vers l'inconnu...

J'en suis maintenant à un point de non retour et l'intensité des émotions qui me traversent fait déjà partie de ce que ce voyage a à m'apporter.

Mais malgré de multiples questionnements, je me sens heureux. Car je sais que cette décision prise quant à ce départ a du sens à ce moment de ma vie. Parfois, pour faire des choix, je m'imagine dans mon lit de mort à 99 ans. Je me dis ensuite: "Imagine que tu puisses revenir à l'instant présent, qu'est-ce que tu déciderais de faire?". La réponse semble évidente.

Alors en selle ! Plus que moins de deux semaines avant le premier coup de pédale !