Il a fallu que j'embarque sur le ferry pour enfin y croire: je passe la manche ! Pas de quarantaine forcée, mais un long formulaire à remplir et des difficultés pour obtenir le ticket dues à un site non fonctionnel sur mobile et l'absence de guichet ouvert au port de Calais.

J'ai logé hier soir sur une grande plaine à quinze kilomètres au sud de Calais. Le cri des oiseaux et les mares rappellent l'atmosphère du Zwin et constitueront mes derniers (bons) souvenirs de la France avant de passer de l'autre côté.

Maintenant c'est vraiment l'inconnu. Je prendrai un peu plus le temps de contempler ce qui m'entoure qu'en France où j'ai tracé ma route. La météo ne sera pas en ma faveur aujourd'hui à Douvres mais je reste confiant pour la suite du trajet dans le sud du pays.

Je découvre mon nouveau vélo progressivement sur la route. Le type de pneus est assez particulier et m'aura donné pas mal de fil à retordre lors de ma première crevaison en Belgique. Je savais que mon impatience de partir me pousserait à apprendre sur le tas mais j'aurais mieux fait d'apprendre certaines choses avant le départ. Mais pour sûr, je suis ravi de mon achat.